Lundi 19 février 2018
Résultats de la recherche pour : Tine Van Osselaer

When does an object become religiously meaningful? How do you trace such objects and how do you study them? These questions were of central importance for those involved in the Ruusbroec Research Training Day (University of Antwerp, 26 April 2017) on objects used in devotional practices – and, more specifically, on prints and small relics. The workshop aimed to encourage reflection on the historical function, value and provenance of these small devotionalia. The renewed interest in these objects ties in with the increasing interest in lived religion, encouraging scholars from different disciplines to work together. This article gives a brief overview of where we stand today.

Publié dans ANALYSES

Analyses du mois

Le 21 février 1978, des ouvriers effectuant des travaux d’électricité dans le sous-sol du centre…
La communauté hassidique d’Anvers, qui trouve ses origines dans la spiritualité juive d’Europe centrale et…
Le quotidien communiste Il Manifesto a publié et assuré la promotion, en octobre 2017, cent…
Le politologue Philippe Portier, directeur du Groupe Sociétés, Religions, Laïcités (GSRL-CNRS), faisait récemment le constat…
Le Mouvement réformateur (MR, centre-droit) a annoncé le dépôt d’une proposition de décret visant à…
Le Freedom of Thought Report diffusé par l'International Humanist and Ethical Union (IHEU), l’organe représentatif…
Aller en haut