AccueilANALYSESRésultats de la recherche pour: Régine Azria
Bannière

Revue de presse, 4 décembre

Lundi 4 Décembre 2017

Orthodoxie

"Pour clôturer le centenaire de la Révolution d'octobre, le patriarche russe a réuni chez lui ses évêques et les représentants des autres Églises orthodoxes. Un an après le concile panorthodoxe de Crète, boycotté par l'Église russe, le patriarche de Moscou entend se poser en leader naturel de l'orthodoxie mondiale" — Le patriarche Kirill convoque l'orthodoxie mondiale à Moscou (Samuel Lieven, La Croix)

"L'archevêque majeur de Kiev Philarète a rendu public un appel à la réconciliation de l'Eglise orthodoxe russe, rapporte Radio Vatican le 2 décembre 2017. Une main qui se tend après des années de tensions exacerbées par la crise ukrainienne depuis 2014" — Eglise orthodoxe : vers une réconciliation entre Kiev et Moscou (Sophie Delhalle, Cathobel)

Régine Azria, membre du Comité éditorial d'ORELA, vient de nous quitter, frappée par la maladie. Spécialiste reconnue en sociologie du judaïsme, Régine Azria a été une figure majeure des sciences sociales des religions en France durant ces trois dernières décennies, co-dirigeant notamment avec Danièle Hervieu-Léger le Dictionnaire des faits religieux (Paris, 2010), et assurant pendant de longues années la fonction de rédactrice en chef adjointe des Archives de Sciences Sociales des Religions (ASSR). La prochaine livraison des ASSR évoquera sa personnalité et une soirée sera consacrée à son œuvre, le jeudi 23 mars 2017, à 17h30, à la salle M. et D. Lombard, au 96 bd. Raspail à 75006 Paris. Nous avons pour notre part souhaité honorer sa mémoire en republiant une contribution qu'elle avait consacrée, pour ORELA, le 10 juillet 2012, à la Jewish Community Study of New York.

On se plait à rappeler que New York, ce n'est pas les États-Unis. De même, les juifs new yorkais ne sauraient prétendre représenter l'ensemble du judaïsme américain. Cela étant, avec plus d'un million et demi de personnes (soit près d'1/3 de l'ensemble de la population juive étatsunienne) réparties dans ses huit districts — Bronx, Brooklyn, Manhattan, Queens, Staten Island, Nassau, Suffolk, Westchester —, New York rassemble la plus grande concentration juive de diaspora.

À ce titre, les résultats de la Jewish Community Study of New York: 2011 conduite par Steven Cohen et Jacob B. Ukeles méritent l'attention. Non seulement parce qu'il s'agit de l'étude la plus vaste menée à ce jour (près de 6 000 personnes interviewées) mais aussi parce qu'elle révèle des retournements de tendances par rapport à l'enquête précédente de 2002 et signale des points de ruptures qui mettent à mal certaines des certitudes concernant le judaïsme américain. C'est essentiellement de ces derniers aspects de l'enquête qu'il sera question ici.

Comité Éditorial

Mardi 13 Septembre 2011

Responsables :

SCHREIBER, Jean-Philippe (ULB)

VANDERPELEN, Cécile (ULB)

 

Membres :

MORELLI, Anne (ULB)

DECHARNEUX, Baudouin (ULB)

SÄGESSER, Caroline

BERNARD, Bruno (ULB)

BROZE, Michèle (ULB)

NOBILIO, Fabien (ULB)

PEPERSTRAETE, Sylvie (ULB)

WEIS, Monique (ULB)

FORET, François (ULB)

 

Réseau d'experts :

AVON, Dominique (Université du Maine)

CABANEL, Patrick (Université de Toulouse-le Mirail)

VENTURA, Marco (Université de Sienne)

AZRIA, Régine (EHESS)

DEPRET, Isabelle (EHESS)

HAARSCHER, Guy (ULB)

TORREKENS, Corinne (ULB)

FRERE, Marie-Soleil (ULB)

WARREN, Jean-Philippe (Concordia University)

GUGELOT, Frédéric (EHESS et Université de Reims)

 

Collaborateurs réguliers :

WEIS, Monique

VAN NOPPEN, Jean-Pierre

TORRI, Elena

VAN ROMPAEY, Anja

BREBANT, Emilie

KOUSSENS, David

MASQUELIER, Juliette

Analyses du mois