Mardi 11 août 2020

Le 21 février 1978, des ouvriers effectuant des travaux d’électricité dans le sous-sol du centre historique de Mexico mettaient au jour une sculpture monumentale à l’effigie de Coyolxauhqui, une figure incontournable de la mythologie aztèque. Cette invention fortuite allait déboucher sur l’une des découvertes archéologiques majeures du XXe siècle, car elle allait permettre d’exhumer les restes du Grand Temple de Mexico-Tenochtitlan.

Informations supplémentaires

Publié dans ANALYSES

Le 17 octobre dernier, une journée d’études était consacrée, au Palais du Louvre, à l’un des plus impressionnants manuscrits du Mexique ancien parvenus jusqu’à nous. La rencontre, intitulée « Lumières sur le Codex Borbonicus. De l’historien au physicien, lectures croisées » et réalisée avec l’appui de la Bibliothèque de l’Assemblée nationale, à Paris, où le manuscrit est conservé à l’heure actuelle, avait notamment pour objectif de discuter de la polémique liée à la date de réalisation de l’œuvre.

Informations supplémentaires

Publié dans ANALYSES

Analyses du mois

La pandémie de coronavirus a été l’événement majeur de ce premier semestre 2020, sur la…
En Inde, un régime ethnique visant à asseoir la suprématie des hindous s’est progressivement implanté…
Le monde entier espère que les chercheur·euses trouvent au plus vite le vaccin contre la…
Oui, une Haute école a le droit d’interdire le port de signes convictionnels à ses…
L’ancienne eurodéputée PS Véronique De Keyser vient d’être élue présidente du Centre d’Action laïque (CAL),…
C’était il y a trente ans, à Bruxelles. Le 30 mars 1990, au milieu de…
Aller en haut