Lundi 20 janvier 2020

Lors des élections fédérales, régionales et européennes du 25 mai 2014, le Centre démocrate humaniste (cdH) a atteint le plus mauvais score de l’histoire du catholicisme politique en Belgique francophone, et ce depuis l’établissement du premier grand élargissement du suffrage, en 1893. Avec 13,97 % des suffrages en Wallonie, le parti passait sous un nouveau plancher symbolique, le rapprochant dangereusement de l’étiage de 10 % sous lequel, depuis, plusieurs intentions de vote récentes l’ont situé. Si les sondages d’opinion n’ont aucun caractère prédictif d’un résultat aussi loin d’un scrutin, force est de constater que la tentative de redonner corps, âme et vie au Parti social chrétien (PSC) après l’échec traumatique de 1999 n’a pas porté ses fruits, et ce sous l’angle de plusieurs indicateurs socio-politiques.

Informations supplémentaires

Publié dans ANALYSES

Analyses du mois

L’Église catholique belge vient de faire paraître son deuxième rapport annuel. Comme l’année dernière, le…
Le changement politique de cet été, qui a vu évincer du gouvernement italien Matteo Salvini…
Le module didactique "Religions, droits et libertés" est ici proposé par notre partenaire, la communauté…
Parmi les idées reçues qui mériteraient d’être revisitées, il y a l’idée selon laquelle les…
La Belgique a voté le 26 mai 2019. État fédéral, elle a procédé au renouvellement tant…
Le 23 septembre 2019 s’est constituée une nouvelle association intitulée « Judaïsme en Mouvement » (JEM) et…
Aller en haut