Lundi 18 mars 2019

Maman Olangi (Elisabeth Wosho Onyumbe), fondatrice de la Communauté internationale des femmes messagères de Christ (CIFMC), est décédée ce 5 juin à Kinshasa, trois jours après les obsèques de papa Olangi (Joseph Ezéchiel Olangi Onasambi), président de la Fondation Olangi-Wosho (FOW) – décédé quant à lui le 1er octobre 2017 à Johannesburg. Le « couple berger »  du « ministère chrétien du combat spirituel » y résidait depuis quelques années. Pour une appréhension des enjeux transnationaux du « combat spirituel », la formation de ce ministère de « délivrance » pentecôtiste doit être positionnée dans une approche longitudinale des « réveils de pentecôte » au Congo et située dans le champ migratoire (post)colonial.

Informations supplémentaires

Publié dans ANALYSES

Analyses du mois

Le livre de Danny Trom (CNRS) Persévérance du fait juif. Une théorie politique de la…
En France, la question de « l'imamat féminin » est discutée depuis l'annonce, début janvier…
Dans de nombreux pays, le religieux et le politique se croisent et la plupart du…
Il y a quarante ans, les Iraniens mettaient un terme à une longue tradition impériale…
On January, 14th, the new Flemish curriculum for Roman-Catholic RE (secondary education) was officially presented.…
Aller en haut