Mardi 12 novembre 2019

Over the last years Italians have started realizing they have to pay out of their pockets for the unsustainable weight of their sick public economy, while simultaneously growing eager on asking ‘their Church,’ the Roman Catholic Church, to share the burden. The ‘ICI’ affair exposed the discontent of an upset public opinion urging the Church to stop benefiting from ingenious tax exemptions. The new government led by Mario Monti has begun shaping fairer regulations. Will he truly succeed or will the change be purely cosmetic? And will the ‘ICI’ case awake Italians, Catholics and non-Catholics alike, to the need for healthier attitudes in Italian politics and law towards the Catholic Church?

Informations supplémentaires

Publié dans ANALYSES

Analyses du mois

La Belgique a voté le 26 mai 2019. État fédéral, elle a procédé au renouvellement tant…
Le 23 septembre 2019 s’est constituée une nouvelle association intitulée « Judaïsme en Mouvement » (JEM) et…
ORELA fait paraître son septième rapport sur l'état des religions et de la laïcité en…
À l’occasion de la deuxième édition du festival "La Religion dans la Cité" (Flagey, Bruxelles,…
À l’occasion de la deuxième édition du festival La Religion dans la Cité (Flagey, Bruxelles,…
À l’occasion de la deuxième édition du festival La Religion dans la Cité (Flagey, Bruxelles,…
Aller en haut