Mercredi 03 juin 2020

La sélection des migrants par la culture, les normes et les croyances est une question sous-étudiée dans la littérature existante en démographie et en économie. Dans un article récent co-écrit avec Aysit Tansel (Middle East Technical University, Turquie) et Riccardo Turati (Université catholique de Louvain), nous analysons les liens entre la religiosité, les aspirations migratoires, les projets d'émigration à court terme, et les choix de destination au départ des pays du Moyen-Orient et d’Afrique du Nord (MENA). Pour cette étude, qui a bénéficié de l'aide financière de l'Union européenne dans le cadre du projet FEMISE, nous utilisons les enquêtes Gallup World Poll (GWP) qui documentent les aspirations migratoires, les opinions et les caractéristiques personnelles des répondants.

Informations supplémentaires

Publié dans ANALYSES

Analyses du mois

L’ancienne eurodéputée PS Véronique De Keyser vient d’être élue présidente du Centre d’Action laïque (CAL),…
C’était il y a trente ans, à Bruxelles. Le 30 mars 1990, au milieu de…
Le Grand Orient de Belgique (GOB), la principale obédience maçonnique du pays et qui compte…
Depuis les années 2000, les travaux sur les liens entre médias et religions ont conclu…
Il est belge et s’appelle Michael Freilich. Ce parlementaire nationaliste, issu des rangs de la…
The election of Jair Bolsonaro in October 2018 shed light on the role of religion…
Aller en haut