Mardi 14 août 2018
Résultats de la recherche pour : John Tolan

English historian Edward Gibbon devoted a long chapter of his monumental History of the Decline and Fall of the Roman Empire (6 vols., 1776-89) to the rise of Islam, and in particular to the career of the prophet Muhammad. Gibbon presents him as a charismatic leader, wise ruler, loved and respected by his followers. Above all, Muhammad brought his people to the unsullied worship of the One God: “The creed of Mahomet is free from suspicion or ambiguity; and the Koran is a glorious testimony to the unity of God. The prophet of Mecca rejected the worship of idols and men, of stars and planets, on the rational principle that whatever rises must set, that whatever is born must die, that whatever is corruptible must decay and perish. In the Author of the universe, his rational enthusiasm confessed and adored an infinite and eternal being, without form or place, without issue or similitude, present to our most secret thoughts, existing by the necessity of his own nature, and deriving from himself all moral and intellectual perfection. These sublime truths, thus announced in the language of the prophet, are firmly held by his disciples, and defined with metaphysical precision by the interpreters of the Koran. A philosophic theist might subscribe the popular creed of the Mahometans; a creed too sublime, perhaps, for our present faculties”.

Publié dans ANALYSES
Samedi, 26 septembre 2015 07:45

Revue de presse hebdo, 26 septembre

USA

Le nombre d'adeptes de l'Église du bacon a triplé en l'espace de quelques mois. L'organisation américaine utilise le morceau de porc comme prétexte pour dénoncer la discrimination envers les athées — Aux États-Unis, l'Église du bacon recrute (Metronews)

Canada/Québec

Le Mouvement laïque québécois (MLQ) reproche à la ministre de la Justice, Stéphanie Vallée, de « s’attaqu[er] principalement à la critique des religions, plus précisément à la critique de l’islam » au moyen du projet de loi 59. Le projet de loi antidiscours haineux « brime » ainsi les« libertés fondamentales »,dont la liberté d’expression et la liberté de conscience, est d’avis le groupe de pression politique faisant la promotion de « la laïcisation complète de l’État ». « Plutôt que de combattre les discours haineux [le projet de loi] les encouragera, favoriseramême leur prolifération — Le gouvernement accusé de bâillonner la critique des religions (Le Devoir)

Publié dans ACTUALITÉS
Samedi, 01 décembre 2012 08:43

Revue de presse hebdo, 1er décembre

Religion et sexualité

Sodomites et zoophiles, ces bougres d'hérétiques. Du Moyen Age à la Révolution, ces deux formes de sexualité ont eu une histoire pénale commune. Et restent amalgamées par certains anti-mariage pour tous (Quentin Girard, Libération)

Dialogue interreligieux

"Le royaume wahhabite, tenant d'un islam ultra-orthodoxe, est l'un des rares pays du Golfe à ne pas autoriser la pratique d'autres religions sur son sol. Sa démarche - implanter en plein ceur de l'Europe un lieu consacré à une meilleure connaissance des religions entre elles -, peut donc apparaitre pour le moins ambiguë — Pourquoi l’Arabie Saoudite investit dans le dialogue interreligieux (Stéphanie Le Bars, Le Monde)

Publié dans ACTUALITÉS

Analyses du mois

L'Observatoire des Religions et de la Laïcité (ORELA) de l'Université libre de Bruxelles fait paraître…
Maman Olangi (Elisabeth Wosho Onyumbe), fondatrice de la Communauté internationale des femmes messagères de Christ…
Historienne, directrice d’études et membre du CéSor à l'École des hautes études en Sciences sociales…
Depuis sa popularisation dans les années 1990, Internet s’est profondément complexifié, offrant des services tant…
Jacques Ehrenfreund, professeur ordinaire à la Faculté de Théologie et de Sciences des Religions de…
Combien de musulmans y a-t-il en Belgique ? Voilà une question qui a déjà largement défrayé…
Aller en haut