Mardi 07 juillet 2020
Résultats de la recherche pour : Cécile Vanderpelen
Vendredi, 26 juin 2020 13:14

La vaccination, divine ou maléfique ?

Le monde entier espère que les chercheur·euses trouvent au plus vite le vaccin contre la COVID-19, moyen le plus efficace d’enrayer la crise sanitaire, sociale et économique que nous traversons. Ce vent d’espoir est, pour certains religieux, porté par l’espérance que Dieu pourrait intervenir pour accélérer la découverte. Pour d’autres croyants, le vaccin médical ne soigne de toute façon que les corps, seul compte le vaccin « spirituel ». Pour d’autres encore, cette maladie planétaire est le signe d’une malédiction divine, un châtiment. Vouloir s’en prémunir, c’est s’opposer au dessein divin. Les croyant·es ont donc des opinions très différentes sur le droit et la légitimité de pratiquer la vaccination. Ce n’est pas neuf. 

Publié dans ANALYSES

Le 13 janvier Jean Delumeau est mort, à l’âge de 96 ans. Il laisse derrière lui une œuvre abondante, incontournable pour qui s’intéresse à l’histoire religieuse. Ses ouvrages furent reconnus par les plus hautes instances de consécration des sciences historiques françaises. Ils ont également marqué des générations de chrétiens et de chrétiennes enthousiasmé·e·s par sa vision de l’histoire du christianisme. Sa carrière fut celle à la fois d’un historien et d’un écrivain chrétien, qui a occupé au Collège de France la chaire d’histoire des mentalités religieuses dans l’Occident moderne pendant près de vingt ans, de 1975 à 1994. 

Publié dans ANALYSES

À l’occasion de la deuxième édition du festival "La Religion dans la Cité" (Flagey, Bruxelles, février 2019), un certain nombre de femmes expertes ont témoigné, par vidéo, au sujet de la thématique du festival. Nous entendons ici Cécile Vanderpelen, directrice du Centre interdisciplinaire d'Etude des Religions et de la Laïcité et directrice de la Maison des Sciences humaines (Université libre de Bruxelles), parler de corps, christianisme et dualité. Le festival La Religion dans la Cité est une initiative d'ORELA, organisé par l’ULB, la VUB, le quotidien Le Soir et Flagey.

 

Publié dans ANALYSES

Depuis sa popularisation dans les années 1990, Internet s’est profondément complexifié, offrant des services tant de communication (forums et courrier électronique) que d’information (pages web). Les religions n’ont pas manqué d’investir ce média. En 1983 le premier forum à caractère religieux faisait son apparition et, depuis lors, le phénomène s’est amplifié de manière exponentielle, de telle sorte qu’aujourd’hui, l’un des moteurs de recherche les plus utilisés au monde dénombre des centaines de millions de résultats pour la recherche « religion ». Cette fulgurante expansion témoigne d’un intérêt très marqué, déjà abondamment décrit par les sciences humaines, des religions pour ce média, efficace tant pour créer du lien communautaire que du sens, fût-il virtuel, pour les individus. La question se pose de savoir, d’un point de vue micro, comment il opère lors d’expériences qui touchent à l’intime, tel le deuil.

Publié dans ANALYSES
Samedi, 16 septembre 2017 07:21

Revue de presse hebdo, 16 septembre

Livres

Le 8 décembre 1965, le pape Paul VI promulguait la constitution pastorale Gaudium et Spes. Ce document majeur du concile Vatican II, qui évoque la dignité du mariage et de la famille mettait fin à la doctrine nataliste absolue d’autrefois. Trois ans plus tard, l’encyclique Humanae Vitae vint réaffirmer la doctrine traditionnelle de l’Eglise en ce qui concerne la prohibition de la contraception artificielle. Ce volume reconstitue ces débats houleux au sein de l’Eglise, sur la primauté du célibat ou du mariage, la fonction déterminante de la famille ou la liberté de l’individu, ainsi que l’évolution des positions de l’Eglise à propos du couple et de la famille depuis les origines jusqu’à nos jours — Cécile Vanderpelen-Diagre et Caroline Sägesser (éds.), La Sainte Famille: Sexualité, filiation et parentalité dans l’Eglise catholique, Bruxelles, Editions de l’Université de Bruxelles, coll. « Problèmes d’Histoire des Religions », 2017

"J'ai découvert que toute notre histoire était falsifiée, fabriquée de toutes pièces et que ceux qui avaient créé la civilisation arabe et sa grandeur furent bannis, condamnés, rejetés, emprisonnés, voire crucifiés. Il faut relire cette civilisation et la revoir autrement : avec un nouveau regard et avec une nouvelle humanité" — Violence et Islam, Adonis, entretiens avec Houria Abdelouahed, Paris, Le Seuil, 2017

Baudouin Decharneux et Eric de Beukelaer, L’urgence Humaniste. Plaidoyer pour une RenaissanceBruxelles, La Renaissance du Livre, 2017

Publié dans ACTUALITÉS
Dimanche, 11 juin 2017 07:03

Revue de presse hebdo, 11 juin

Opinion

"Dans le contexte que nous connaissons, celui d’un climat de tensions et de peurs nourries par la terreur islamiste, la vigilance démocratique a parfois du mal à résister au « tout sécuritaire ». Il en va de même sur le plan intellectuel : l’esprit critique s’émousse quelque peu face aux angoisses de notre société, et peine à penser sereinement les événements, les logiques qui les sous-tendent et les mots utilisés pour les décrire" — Radicalisme, radicalisation, déradicalisation: des mots pour dire quoi ?, par Cécile Vanderpelen-Diagre et Jean-Philippe Schreiber, historiens des religions, professeurs à l’Université libre de Bruxelles (Le Soir)

Blasphème

Le week-end dernier, le Danemark a voté, à la majorité de ses députés, la suppression du délit de blasphème. Existe-t-il donc en Europe des pays qui ont toujours une législation punissant le blasphème ? — Le délit de blasphème existe-t-il encore en Europe (Isabelle de Gaulmyn, France Inter)

Publié dans ACTUALITÉS

Récemment, l’Agence nationale de la recherche de France (ANR) rassemblait à Paris des spécialistes en sciences humaines et sociales afin qu’ils réfléchissent aux potentialités de la recherche sur la radicalisation. Sociologues, historiens, psychologues, politistes, juristes et anthropologues ont ainsi dressé un état des lieux des recherches (plus ou moins) scientifiques qui l’ont pris pour objet ces dernières années, tout autant qu’ils ont questionné les emplois et les sens du terme lui-même. Il ressort de ces discussions une interrogation majeure sur la pertinence, voire même l’utilité, pour les sciences humaines et sociales, de se saisir de ce mot comme concept opératoire pour décrire un quelconque fait social.

Publié dans ANALYSES
Mercredi, 22 mars 2017 08:16

Revue de presse, 22 mars

Belgique

"Quel est l'état des religions et de la laïcité aujourd'hui en Belgique ? Eclairage en trois points avec Cécile Vanderpelen-Diagre, co-auteur du rapport annuel de l'Observatoire des Religions et de la Laïcité, ORELA" — Cécile Vanderpelen: «On parle de l'islam comme un phénomène presqu'exotique» (Le Soir)

"Woensdag 22 maart worden nationaal maar ook in vele katholieke scholen de dramatische aanslagen van 22 maart 2016 in Zaventem en Brussel herdacht" — Katholieke scholen herdenken aanslagen van 22 maart (Kerknet)

Publié dans ACTUALITÉS

Dans l’imaginaire collectif, le missionnaire est revêtu de blanc, arbore la barbe, affronte la jungle et les « sauvages ». Il appartient à un âge révolu, celui des colonies. Depuis la décolonisation et Vatican II, cette image a disparu et il n’est plus souvent question des missionnaires. C’est qu’en cinquante ans, leurs fonctions, missions et statuts se sont profondément modifiés. Ils se sont professionnalisés et ressemblent à s’y méprendre aux coopérants des ONG humanitaires. On compte aujourd’hui dans le monde 1 864 stations missionnaires avec prêtre résident et 136 572 qui n’en possèdent pas. D’une manière générale, le nombre de missionnaires laïcs est en augmentation et ils sont aujourd’hui 368 520. Peu d’études se sont intéressées à l’évolution des missions depuis les années 1950. Un colloque récent à Montréal a montré tout l’intérêt du sujet.

Publié dans ANALYSES

Ce dimanche 2 octobre, le pape François a réanimé la polémique autour de « l’idéologie du genre » dans l’avion qui le ramenait d’un voyage à Cracovie. Comme il l’avait déjà fait à diverses occasions, il a pris position pour affirmer que ladite théorie était une « colonisation idéologique » dangereuse pour l’ordre naturel puisqu’elle est propagée dans les manuels scolaires. Elle ferait des enfants des cobayes et leur apprendrait que la sexualité, l’orientation sexuelle et le sexe biologique sont des choix posés par les individus, et non des déterminants donnés par la nature et voulus par Dieu.

Publié dans ANALYSES
Page 1 sur 5

Analyses du mois

En Inde, un régime ethnique visant à asseoir la suprématie des hindous s’est progressivement implanté…
Le monde entier espère que les chercheur·euses trouvent au plus vite le vaccin contre la…
Oui, une Haute école a le droit d’interdire le port de signes convictionnels à ses…
L’ancienne eurodéputée PS Véronique De Keyser vient d’être élue présidente du Centre d’Action laïque (CAL),…
C’était il y a trente ans, à Bruxelles. Le 30 mars 1990, au milieu de…
Le Grand Orient de Belgique (GOB), la principale obédience maçonnique du pays et qui compte…
Aller en haut