Lundi 23 avril 2018
Mardi 10 avril 2018

Revue de presse, 10 avril

France

"Emmanuel Macron a déclaré lundi vouloir 'réparer' le lien entre l'Église et l'État qui 's'est abîmé', dans un discours fleuve devant la Conférence des évêques, appelant les catholiques à 'ne pas rester au seuil' de l'engagement politique" — Macron auprès des catholiques pour "réparer" un lien "abîmé" (AFP, La Libre Belgique)

"Le discours du président devant la Conférence des évêques de France lui a valu une pluie de critiques lundi soir. Benoît Hamon lui reproche un «affront inédit et dangereux» vis-à-vis de la loi de 1905" — «Réparer le lien entre l'Église et l'État» : la gauche accuse Macron d'atteinte à la laïcité (Arthur Berdah, Le Figaro)

"Lors de son discours devant la Conférence des évêques de France, lundi 9 avril, Emmanuel Macron a appelé à «réparer le lien entre l'Église et l'État», suscitant la colère de l'opposition de gauche, qui l'accuse d'atteinte à la laïcité. Le Figaro fait le point sur ce que contient la loi de 1905 sur la séparation des Églises et de l'État" — Ce que contient la loi de 1905 sur la laïcité (Le Figaro)

"S’exprimant devant les catholiques lors d’une soirée inédite lundi 9 avril au Collège des Bernardins, à Paris, Emmanuel Macron a tenté de répondre à leurs inquiétudes, en particulier sur la bioéthique et l’accueil des migrants" — Aux Bernardins, un dialogue franc entre l’Église et le chef de l’État (Mikael Corre et Gauhtier Vaillant, La Croix)

"Durant son discours aux Bernardins, le président de la République a appelé les catholiques à faire don de leur sagesse, de leur engagement et de leur liberté" — Les trois « dons » que Macron attend des catholiques de France (La Croix)

"En célébrant les engagements des catholiques, le chef de l'État s'est attiré les foudres des militants laïques. Il n'y a pourtant rien de choquant" — Emmanuel Macron arrose les « racines chrétiennes » de la France (Jérôme Cordelier, Le Point)

"Les évêques de France accueillent pour la première fois un président de la République. Les lois de bioéthique et la place de l’Eglise dans la société doivent être abordées
 — Emmanuel Macron invité à dialoguer avec les catholiques (Cécile Chambraud, Le Monde)

Laïcité

"Dans la cité champenoise, l'installation d'une école Espérance Banlieues au sein d'un établissement public fait des remous" — Une laïcité peu orthodoxe (Amandine Hirou, L'Express)

"Que d'approximations, d'idées fausses, voire de sottises, dans le débat, plus que jamais récurrent, autour de la laïcité ! Précisions" — Qu’est-ce que la laïcité ? (Bernard Henri-Lévy, La Règle du Jeu)

Belgique

"Fondé en 2012, ce petit parti veut profiter des prochaines élections municipales en octobre pour s’étendre à Bruxelles et en Wallonie. Les déclarations contradictoires de ses responsables quant à son projet de mettre en œuvre « la charia » en Belgique font débat, y compris parmi les politiques" — En Belgique, les ambitions du parti Islam suscitent l’inquiétude (Anne-Bénédicte Hoffner, La Croix)

"Le parti Islam, qui compte se présenter dans 28 communes en Wallonie et à Bruxelles lors des élections communales du 14 octobre prochain, a dévoilé vendredi des éléments de son programme, basé sur les principes du coran et de la charia et visant à l'établissement d'une "démocratie islamiste"" — Le parti Islam croit en l'avenir islamiste de Bruxelles, Maingain veut le faire interdire (Belga, Le Vif)

Eglise catholique

"L’ancien journaliste spécialiste des questions religieuses au «Monde» explique son désarroi devant l’évolution de l’Eglise. Il déplore la stigmatisation des «cathos de gauche» et la montée des «catholiques intransigeants» souvent proches de l’extrême droite" — Henri Tincq : «La montée des forces de droite au sein du catholicisme est une cruelle déception» (Bernadette Sauvaget, Libération)

Antisémitisme

"Delphine Horvilleur, l’une des trois femmes rabbins de France, appelle à un sursaut collectif face aux tensions communautaires" — «L’antisémitisme, ce n’est pas le problème des juifs mais de la France» (Joëlle Meskens, Tribune de Genève)

"En 1986, Pierre Desproges présente son sketch commençant par «on me dit que des Juifs se sont glissés dans la salle ?» Trente ans plus tard, ce texte est devenu une référence pour certains antisémites et un cliché des débats sur l'humour, loin des intentions et de la pensée de son auteur" — Pourquoi tant de malentendus autour du sketch de Pierre Desproges sur l'antisémitisme ? (Frantz Durpt, Libération)

Analyses du mois

Combien de musulmans y a-t-il en Belgique ? Voilà une question qui a déjà largement défrayé…
En Italie, l’Église est toujours intervenue pour indiquer à ses fidèles en faveur de qui…
Du 26 au 28 février 2018 s’est tenu au Centre interdisciplinaire d’Étude des Religions et…
English historian Edward Gibbon devoted a long chapter of his monumental History of the Decline…
Le 21 février 1978, des ouvriers effectuant des travaux d’électricité dans le sous-sol du centre…
La communauté hassidique d’Anvers, qui trouve ses origines dans la spiritualité juive d’Europe centrale et…
Aller en haut